Artedas France

Notre site est conçu pour les versions de navigateurs égales ou supérieures à : IE10, Firefox 10, Chrome 20 et Safari 5.0

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement le site
Voir les navigateurs compatibles avec ce site

×

Artedas France votre partenaire en CAO Electronique

Les Ressources d'Artedas

Restez connecté aux derniers articles et nouveautés

Elles témoignent !

Nous donnons la parole à nos utilisatrices afin d'inciter davantage de femmes à s'intéresser aux diverses filières de l'ingénierie électronique où elles sont encore largement sous-représentées. Corinne Lapierre, ingénieure CAO chez Actia PCs a accepté de répondre à nos questions

26 MARS, 2020

 

 

“ Je suis considérée par les équipes, exactement comme si j’étais un homme. Il n’y a aucune différence dans les relations de travail ” explique Corinne Lapierre, ingénieure CAO chez Actia PCs


Bonjour Corinne, tout d’abord merci d’avoir accepté de témoigner sur l’exercice de votre métier en ingénierie électronique, en tant que femme. Pourriez-vous nous dire quelles sont vos responsabilités dans votre activité professionnelle ?  

J'exerce en tant qu'ingénieure en CAO électronique pour le compte de la société Actia PCs, au sein d'un bureau d'études et de R&D de six personnes où je suis la seule femme. Je développe sur la suite Cadence des cartes électroniques complexes, depuis la saisie de schémas jusqu’au placement et routage, destinées à des systèmes embarqués et des produits industriels. Nos clients sont des entreprises des secteurs de la Santé, de l’Industrie et du Transport.


Votre équipe est elle mixte ? 

Pas vraiment (sourires) je suis la seule femme au bureau d’études. Pour autant je suis considérée par les équipes, exactement comme si j’étais un homme. Il n’y a aucune différence dans les relations de travail. Ca se passe très bien, de façon naturelle et c’est génial ainsi. 


Dans le cadre de votre activité professionnelle, vous rencontrez d’autres femmes techniciennes ou ingénieures ? 

Chez un de nos fournisseurs de composants, j’échange avec une femme de cursus technique. 

Dans le groupe Actia, j’ai eu l’occasion de faire connaissance et d’échanger avec une autre experte en CAO électronique, je me souviens d’avoir apprécié sa personnalité très directe et rigoureuse car cela me ressemble. C’était un excellent contact. 

Dans la société où je travaillais précédemment, nous avons eu une femme ingénieure, c’était il y a déjà pas mal de temps. Elle était très professionnelle et appréciée des équipes. 


Selon vous, pourquoi manque-t-on de femmes dans l’ingénierie technique ?

Je n’ai pas de certitudes, il est possible que les sujets techniques inquiètent les femmes, mais il n’y a aucune raison à cela. Et c’est dommage. Mon métier est passionnant, on évolue tout le temps grâce à l’innovation des outils et des technologies.

N’importe quelle femme peut l’exercer et y réussir, et la mixité dans l’ingénierie technique fait avancer les choses dans le bon sens.  

Je serai bientôt à la retraite, le challenge serait que je sois remplacée par une femme ! 


Quel est votre plus belle réussite ou votre meilleur souvenir dans ce métier ?

Un de mes meilleurs souvenirs, et cela date d’il y a longtemps, a été la mise en place en interne de la CAO électronique chez Goupil, alors qu’elle était réalisée à l’extérieur. J’ai dû rapidement monter en compétences personnelles pour y parvenir, et je me souviens de l’énergie que j’ai déployée pour réussir à concevoir des cartes complexes à l’issue de cette transformation. Une vraie petite victoire. 


Merci beaucoup Corinne pour ce témoignage sincère et pour votre passion partagée, ce moment d’interview était très agréable !